FESTIVAL CINEMATAMUA, le 28 juin 2019 à la Maison de la Culture

« Rendez-vous à Paofa’i le vendredi 28 juin pour la première édition du Festival CINEMATAMUA ! Un événement sous l’égide du Ministère de la Culture, mis en place grâce au partenariat entre le Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel (SPAA), l’ Association pour la Diffusion de la Culture en Polynésie (ADCP) et Te Fare Tauhiti Nui – Maison de la Culture. Festival de 8h00 à 22h00 et c’est GRATUIT !!!
Service du Patrimoine Archivistique Audiovisuel
En savoir + sur les films diffusés
 

AU GRAND THÉÂTRE

« Tabu » de Frederich W. MURNAU 1931 – 86 minutes – Anglais, VOSTF* – Nouvelle version HD

« Tabu » est le fruit d’une collaboration entre le documentariste Robert FLAHERTY et le metteur en scène Friedrich W. MURNAU. Leurs conceptions étaient diamétralement opposées. Robert FLAHERTY, qui avait pris le temps de découvrir l’île et de rencontrer ses habitants, avait écrit un scénario à la gloire de la vie traditionnelle, tout en dénonçant la corruption apportée par la civilisation. MURNAU, lui, voulait se servir de la beauté de l’île et des indigènes comme d’un décor exotique pour raconter une histoire romanesque. Friedrich W. MURNAU, qui était aussi le producteur du film, put imposer son point de vue et FLAHERTY refusa d’être crédité comme réalisateur.   L’histoire : L’île de Bora-Bora, aux Iles Sous-le-Vent est un peu le paradis sur terre. La nature y est généreuse et ses habitants y vivent heureux et insouciants. Reri et Matahi s’aiment. Un jour, le vieux Hitu apporte un message : Reri a été choisie par le chef de Fanuma pour devenir la nouvelle vierge sacrée. Dès lors, Reri est tabu. Aucune loi des dieux n’est plus sacrée que celle qui protège l’élue. Aucun homme ne peut la toucher ou la désirer du regard pour son honneur et celui de son peuple. Alors que le village se réjouit de cet honneur, les amants sont désespérés. Matahi et Reri décident de s’enfuir.  

« Blaue Jungs » de Wolfgang SCHLEIF 1957 – 85 minutes – Allemand, VOSTF* – en couleur

Alors que leur croiseur fuit à l’approche d’ennemis, quatre marins sont laissés accidentellement sur une île de la mer du Sud. Après le premier choc, le groupe réalise rapidement qu’ils ont atterri directement au paradis…  

« Ariipaea Vahine » de Henri HIRO 1978 – 55 minutes – Tahitien, VOSTF* – Nouvelle version HD

Ariipaea passait du monde des hommes au monde des dieux, et la culture mā’ohi était vivante. Lorsqu’elle se convertit, les dieux cessèrent de lui parler, et la culture tahitienne mourut… Avec : Benoît HIRO, Kakoum FLORES, Hotu HUCKE, Raphaël TEHIVA, Temoaria TAPUTU, Charles PATU, Alphonse TEMATAHOTOA, Johnny ARAPARI, Taputu TAPUTU, Vaihere BORDES, Tumata ROBINSON, Faufine PAOFAI, Rigobert PAOFAI, Tiare BONNET, Henri HIRO et Heipua BORDES.  

AU PETIT THÉÂTRE

« Au cœur du Pacifique » de René MOREAU & Fabien FABIANO 1934 – 45 minutes – VOSTF

Ce film appartient au registre des films documentaires coloniaux français qui trouvent leur apogée dans les années 1920, lorsque la France a besoin d’asseoir ses positions géographiques et économiques dans le monde. En visite officielle à Tahiti, un député découvre les coutumes locales. Chansons, danses, pêche, et ce de Tahiti à Raiatea en passant par Huahine, les Tuamotu et les Marquises.  

« Tahiti Films » de Gaston GUILBERT 1944-1965 – 25 minutes – En musique – Nouvelle version HD

Les œuvres de Gaston Guilbert sont de courtes fictions contant marivaudages et scènes de vie polynésienne, des actualités et des scopitones de musique locale (la version années 50 des clips vidéo d’aujourd’hui).  

« De Gaulle à Tahiti » d’Emile TCHEN 1956 – 10 minutes – En musique

Lors de la venue de De Gaulle à Tahiti en 1956, Emile TCHEN est aux premières loges et filme tout son séjour avec sa caméra Bell & Howell 16mm à ressort. Il en résulte un film de 14 minutes sur le premier séjour du Général à Tahiti. Des images inédites et rares car à cette époque le général de Gaulle vit sa traversée du désert et les actualités françaises ne s’intéressent plus à lui.  

« Raau Tahiti (The Tahitians) » de James KNOTT 1956 – 50 minutes ​​​​​​

Ce film nous raconte l’histoire de médecins qui essaient d’endiguer l’épidémie de filariose qui touche Tahiti. Avec : Anna GOBRAIT, Vahio TEROROTUA, Miri REI, Ben BAMBRIDGE, William A. ROBINSON, Tehapaitua SALMON, Taea TEPAVA, Tetua MAUU, Turia SALMON, Denise POTTIER, Greta SPITZ, Nancy et Nick RUTGERS, Irène de DEYN, Henry de MEYER et Irma SPITZ.  

« Les oranges sauvages de Tahiti » de Léon TAEREA 1988 – 25 minutes

Ce film nous emmène à Punaauia, dans la vallée de la Punaruu, sur les hauts plateaux de Tamanu pour une cueillette aux oranges sauvages.  

« Enchanted Isles » de Charles ALMOND 1949 – 16 minutes – Musique + voix off française

Un film documentaire rare qui retrace le périple de la goélette « Vaitere » et nous invite à découvrir la route du coprah et les îles Tahiti, Moorea, Tupai et les Marquises.  

« Manureva » de Claude PINOTEAU 1961 – 22 minutes – VF – Nouvelle version HD ​​​​​​​

L’aéroport de Tahiti-Faa’a vient tout juste d’ouvrir. « Manureva » nous invite à bord de la compagnie aérienne TAI pour un voyage jusqu’à Tahiti lors du Tiurai.  

EN SALLE DE PROJECTION

« Folklores des Gambier – Légendes » dirigé par Yves RAMBEAU 1975 – 43 minutes

Un groupe de danse de Rikitea, dirigé par Mme Ritia TIXIER et M. Ono TEAPIKI, nous contes des légendes dansées des Gambier.  

« Fare mā’ohi » de Henri HIRO ​​​​​​​1980 – 13 minutes

Henri Hiro qui nous présente son « fare mā’ohi », une habitation qui respecte la nature, à l’ancienne, construit en bois et en matériaux naturels et adapté à une vie simple et écologique. Les interviews sont menées par David MARAE.  

« Pâques à Tahiti » de Bernard HENRION 1976 – 53 minutes

L’émission « Pâques à Tahiti – Pakete i Tahiti » est constituée d’interviews ponctuées de chansons polynésiennes.  

« Le retour du Bataillon du Pacifique » de Charles HOLLANDE ​​​​​​​1946 – 10 minutes – En musique + voix off John MARTIN ​​​​​​​

Un film à la mémoire des 600 volontaires Calédoniens, Tahitiens et Néo-Hébridais qui vont former « le Bataillon du Pacifique »  
 
 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.