Faufa’a Tupuna: RANGO RANGO – Version Française

Illustrations : Moai ; Mgr Jaussen

Synthé : Rongo Rongo ; Rapa Nui ; Ile de Pâques ; Podocarpus Catifolia ; 1869 Iles de Pâques ; Mgr Jaussen.

Petit morceau de bois gravé, je suis un Rongo Rongo, une tablette de l’île de Pâques, Râpa Nui. Je suis surnommée « l’échancrée » en raison de l’éclat de bois qui m’a quelque peu altéré. J’étais protégée par un écheveau de cheveux de 16 mètres de long qui était enroulé autour de moi.

Entièrement confectionné avec des cheveux humains, ce cordon est composé de 16 brins. Chaque brin a été tressé avec une vingtaine de cheveux. J’ai été taillé dans du bois dont le nom scientifique est « podocarpus catifolia », un conifère qui pourtant n’a jamais poussé sur l’île de Pâques.

Je suis entièrement gravée et mes motifs ont toujours intéressé les chercheurs quels qu’ils soient. Beaucoup ont comparé mes motifs a une forme d’écriture mais personne n’est encore arrivé à me décrypter de manière incontestable. Je reste encore un mystère, un autre mystère de l’île de Pâques qui en recèle bien d’autres. J’ai quitté l’île de Pâques en 1869 avec le Père Gaspard Zumbohm, Picpucien, qui m’a remis à Monseigneur Tepano Jaussen, de la part des habitants de l’île de Pâques.

Je suis ensuite partie à Rome et c’est Monseigneur Coppenrath qui m’a rapporté à Tahiti en septembre 1975.

Production: ICA (SPAA) / CPSH (Service de la Culture et du Patrimoine) / RFO Polynésie (Polynésie 1ère) / Musée de Tahiti et des Îles, Collection Archives PF

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.